Sortir du bruit

3 de 3 – La vision à long terme

Actualités, Connexion Laurentides

« Le gain individuel, c’est une perte sociale. »

Alors que la pandémie amène des questionnements et une inquiétude face à l’avenir, un constat sociétaire s’impose. Comment les entreprises peuvent-elles se questionner sur une réduction de leur impact écologique ? Comment innover et transformer ses manières de faire ?

L’innovation peut se retrouver dans plusieurs sphères ; de la gestion des ressources humaines à la création de nouveaux produits. Dans cette discussion entre Carmen G.-Sanchez de Connexion Laurentides, Marisol Labrecque (Technologies Ecofixe) et Martin Scallon (Groupe Crête), plusieurs pistes de solutions pour une relance économique verte sont abordées.

La technologie amène de nouvelles perspectives et permet de mettre en place de nouveaux procédés novateurs, la recherche & le développement, l’importance de l’achat local et les certifications éco-responsables, en sont quelques-unes. La responsabilité revient à tous de faire sa part afin de trouver des manières de mettre fin à nos excès et réaliser des choix plus responsables comme consommateur et entreprise.

Encourageons nos restaurants de la région!

Pour ce lunch d’affaires virtuel, les repas des invités proviennent du restaurant Küto – Comptoir à Tartares, à Blainville! Bon appétit!

La discussion :

Quelques extraits de la discussion :

Que veut dire se réinventer comme entrepreneur dans une perspective de relance économique?

Martin Scallon (Groupe Crête) : Une distinction est nécessaire entre modernisation et innovation. L’acquisition de nouvelles technologies et de produits innovants, relève de la modernisation. L’innovation doit se retrouver plutôt dans une modification de l’approche au niveau de la gestion des ressources humaines, avec la mise en place de services et d’avantages sociaux pour des employés heureux et motivés. L’innovation se retrouve également dans la création de nouveaux produits.

Marisol Labrecque (Technologies Écofixe inc.) : L’innovation technologique est essentielle, mais c’est aussi la façon de faire qui se doit d’être innovante: comment peut-on faire mieux que ce qui est? Au-delà de la technologie, l’innovation est partout où on peut améliorer les méthodes.

 

Malgré une difficulté à se projeter vers l’avenir, comment garder une vision à long terme dans un nouveau contexte environnemental et sanitaire en construction?

M.S. : Les certifications en développement durable aident à bâtir le futur. Le regard de la population est important et les gens sont sensibles et prêts pour des changements environnementaux.

M.L. : La pandémie permet un temps d’arrêt et l’élaboration d’un constat sociétal est primordial. La volonté industrielle et municipale est présente pour une relance verte dans les infrastructures et il y a déjà beaucoup d’entreprises québécoises qui ont entamé un virage vert, avec des technologies innovantes. L’innovation force à être imaginatif et on doit aussi y contribuer chacun à notre façon, avec de petits changements.

Dans une perspective de relance verte et d’innovation, quels sont vos souhaits pour la prochaine année?

M.S. : Que l’impact de la pandémie s’accentue au plus tôt pour qu’on puisse redécoller. Merci aux gouvernements pour les programmes mis en place, surtout pour les entreprises familiales et les PME, et j’espère que cette aide puisse les maintenir en place.
Encourager les entreprises d’ici va nous permettre de prospérer, car encourager les commerces du coin, c’est plus payant pour une collectivité; l’individualisme a ses limites et on se retrouve tous perdant côté société.
M.L. : Pour relancer l’économie sur une base plus verte, il faut examiner ce que chacun peut faire concrètement, et le faire. Il faut collectivement poursuivre les efforts, établir des bilans sur la gestion d’entreprise et entamer une réflexion sur comment on peut améliorer les choses sous la loupe du développement durable.
La population est prête pour un virage vert et les gouvernements doivent accélérer les choses pour soutenir la volonté citoyenne.

Biographie de nos invités : 

Marisol Labrecque – Technologies Écofixe inc.

C’est avec son père Jacques Labrecque que Marisol Labrecque fonde Technologies Ecofixe. Il est l’ingénieux autodidacte, elle est l’ingénieur diplômée de Polytechnique. Deux générations qui se rejoignent autour de leur passion commune, le développement durable. C’est au décès du père que cette femme d’affaires passionnée, prend alors les rênes de l’entreprise avec son frère, en assurant une continuité avec la mission fondatrice de son père.

Technologies Ecofixe inc. est une entreprise qui œuvre dans le traitement des eaux usées. L’entreprise a développé un tout nouveau système de traitement des eaux, le système ECOFIXE. Ce système représente une solution unique et innovatrice sur le marché. Technologies Ecofixe inc. place au cœur de son développement l’avance de cette nouvelle technologie sans toutefois si restreindre. Une expertise énorme dans le domaine du traitement des eaux est regroupée à l’intérieur de l’équipe et de ses collaborateurs. C’est pourquoi l’entreprise offre également les produits et services suivants.

Martin Scallon – Groupe Crête

Martin Scallon est vice-président, Affaires publiques et communications du Groupe Crête, entreprise spécialisée dans la transformation du bois résineux. Gestionnaire, possédant plus de 25 ans d’expérience au niveau du développement des affaires, des communications, du marketing, des relations publiques, de la gestion de crise ainsi que dans le développement organisationnel et ce, au sein d’environnements privé, corporatif, coopératif, politique et gouvernemental.

Orienté vers les résultats, il est reconnu pour sa fiabilité, sa créativité, son dynamisme et sa capacité d’adaptation. Fin stratège, il possède un sens politique apprécié de ses collaborateurs. Il est également reconnu pour sa capacité à piloter plusieurs dossiers à la fois, seul ou avec une équipe multidisciplinaire. Tout au long de sa carrière, il a toujours su conjuguer quantité et qualité, comme en témoignent les réalisations pour lesquelles ses compétences et son leadership ont été sollicités.

https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/1200px-Les_Pays-den-Haut_logo.svg.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/Collaboration_QC_WEB_2020.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/d15-desjardins-entreprises-rgb.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/logo_elus.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/logo_mrc_antoine-labelle.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/logo_mrc_argenteuil.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/logo_mrc_laurentides.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/Logo_ville-mirabel.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/Logo-MRC_TdB.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/LogoMRC_Deux-Montagnes.jpg
https://www.connexionlaurentides.com/wp-content/uploads/2021/05/MRC_Riviere-du-Nord_logo.jpg